Panneau descriptif du Site pilote

Lutte au Nerprun

Le Nerprun (Rhammus cathartica et Frangula alnus) est un arbuste exotique envahissant qui entrave le développement de la végétation indigène et menace la biodiversité des écosystèmes forestiers.

Il a été introduit en Amérique du Nord dans les années 1800 comme plante ornementale et médicinale. Il cause aujourd'hui de gros ennuis à l'environnement en raison de sa dissémination rapide, de sa tolérance à une vaste gamme d'habitats et de son feuillage dense qui limite la pénétration de la lumière, inhibant ainsi le développement des différentes strates végétales naturellement présentes.

Comment la Ville fait pour le contrôler?

  • Broyage mécanique de la végétation et de la surface du sol.
  • Essouchage ou recouvrement des souches de Nerprun résiduelles.
  • Plantation d'arbres et d'arbustes indigènes pour créer une nouvelle zone boisée.
  • Arrachage manuel des jeunes repousses deux fois par année, pendant trois ans.

Plusieurs arbres et arbustes indigènes seront plantés puis protégés pour favoriser leur croissance.

Un entretien ponctuel est prévu après la plantation pour assurer un taux minimal de survie de 80 %.

Nous comptons sur vous
La forêt urbaine est un bien collectif inestimable que nous devons protéger en enrichir. Participez à cet effort de restauration écologique en respectant les consignes aux abords des lieux de plantation.

Les fruits du Nerprun ont un effet purgatif sur les mammifères, incluant les humains, mais sont très prisés par les oiseaux qui les disséminent via leur excréments. Les souches récemment coupées émettent de nouvelles tiges et les graines peuvent rester en dormance dans le sol pendant au moins trois ans avant de germer, ce qui rend la lutte au Nerprun difficile.

Publicado por tiarelle tiarelle, 22 de setembro de 2022, 03:53 AM

Comentários

Nenhum comentário ainda.

Adicionar um Comentário

Iniciar Sessão ou Registar-se to add comments