23 de agosto de 2021

Les projets ABIOME célèbrent leur première année, et leur succès !

Ils ont permis et incité le partage de très nombreuses observations grâce notamment aux objectifs de connaissance et préservation de la biodiversité de l’association ABIOME (https://abiome.assoconnect.com), à laquelle ces projets sont adossés.
Ainsi sur la métropole, le projet ABIOME regroupe plus de 126 000 observations soit plus de 11% des observations faites en France, et ce grâce à l’activité importante de près de 200 contributeurs

Ces beaux résultats sont les vôtres.

Alors que les observations des animaux et des plantes sont globalement aussi nombreuses, celles des oiseaux et des orchidées dominent au sein de ces règnes du vivant. Le nombre d’observations ornithologiques de ce printemps a d’ailleurs été particulièrement important (effet des confinements ?). Ce sont les présences des rouges-gorges et des pinsons des arbres, espèces communes, qui ont été plus signalées, bien que celles de rapaces aient été très partagées.
Alors que toutes observations contribuent à conforter les aires de répartition déjà connues pour les espèces, il est aussi possible qu’elles permettent de les redéfinir, révélant des évolutions récentes. Ainsi pour plusieurs plantes un développement septentrional a été révélé. Pour certaines plantes, telles que l’hélianthème en goutte, l’érigeron acre, l’Orchis géant ou le Sérapia en langue, ce développement est ponctuel. Il revêt un caractère bien plus expansif pour d’autres espèces. Ainsi quelques chardons comme celui à petits capitules ou le chardon penché, colonisent dorénavant une grande partie de la France.

Toutes ces observations naturalistes sont utiles pour la connaissance de la biodiversité et déjà certaines ont été utilisées pour des actions de conservation (pour le recul de la période de fauchage des bords de routes, ainsi que la préservation de quelques espèces) en lien avec l’association ABIOME.

Nous vous souhaitons de continuer à admirer notre nature encore riche, en vous remerciant du partage de vos observations.

Publicado em 23 de agosto de 2021, 08:33 PM por caroline45p caroline45p | 1 comentário | Deixar um comentário

23 de janeiro de 2021

2021

Lors du printemps dernier, durant le 1er confinement, nombreux ont saisi ce temps d'arrêt imposé pour découvrir leur environnement, la biodiversité au pied de chez eux. Gageons que cet intérêt particulier perdure au profit d'une meilleure connaissance de la biodiversité et de sa préservation.
ABIOME, vous présente ses meilleurs voeux. Ses gestionnaires se réjouiront de partager avec vous ses démarches de connaissances et de protection de la biodiversité.

Publicado em 23 de janeiro de 2021, 08:28 PM por caroline45p caroline45p | 0 comentários | Deixar um comentário

21 de outubro de 2020

10 000 observations associées à ce projet !!!

Nous vous remercions tous de votre participation.

Nous souhaitons que cela ne soit qu'un début permettant à tous de profiter des observations complétées d'informations très utiles pour le suivi de la biodiversité (décompte des effectifs, stade de développement, interactions plante/animal ...). Aussi, n'hésitez pas à fournir ces éléments, lorsque c'est possible, grâce aux champs facultatifs proposés lorsque vous associez votre observation à ce projet.

Au plaisir de vous retrouver et d'échanger sur iNaturalist

Caroline et Chacled

Publicado em 21 de outubro de 2020, 11:56 AM por caroline45p caroline45p | 0 comentários | Deixar um comentário

01 de agosto de 2020

Comment enregistrer une interaction plante - animale afin qu'elle soit exploitable ?

iNaturalist ne vous permet d'identifier qu'une seule espèce par observation. Pour savoir quel animal interagit avec quelle plante, vous devez faire 2 observations - une pour la plante et une pour l’animal - et les lier à l'aide d'un mot, qui sera utilisé pour apparier ultérieurement ces deux observations. Ce mot d’appariement, que vous choisirez, devra être mis dans le champ «Appariement d'observations» de chacune des 2 observations de cette interaction.
Vous devez changer de mot d’appariement à chaque nouvelle interaction effectuée le même jour. Par contre, vous pouvez les réutiliser dès le lendemain.

Exemple :
Jour 1 :
« mot1 » pour les observations plante et animal de l’interaction 1 ;
« mot2 » pour les observations plante et animal de l’interaction 2 ;
« mot3 » pour les observations plante et animal de l’interaction 3 ...

Jour 2 :
« paire1 » pour les observations plante et animal de l’interaction 1 ;
« mot1 » pour les observations plante et animal de l’interaction 2
« paire 2 » pour les observations plante et animal de l’interaction 3 ...

Libre à vous de choisir les mots utilisés comme mot d’appariement.

Publicado em 01 de agosto de 2020, 08:47 PM por caroline45p caroline45p | 3 comentários | Deixar um comentário

Arquivos